le site de référence
sur les ciné-concerts



Entrée des artistes






Vous pouvez nous faire
part de vos remarques
ou nous envoyer des
dates de ciné-concerts à :
postmaster(at)cineconcert.fr



Cineconcert.fr
est une initiative du
Festival d'Anères


Liens
Festival d'Anères
Cinéma Le Balzac
Lobster Films
Cinémathèque de Toulouse
Cinémathèque française
Institut Lumière
Archives Françaises du Film
Le Printemps des Cinéconcerts
Festival International
des Musiques d'Ecran

dimanche 29 octobre 1995 à 15h00
Auditorium du Musée d'Orsay
1, rue de la Légion d'Honneur
Paris (75)
Site internet de la salle
Tarif : 70 F - tarif réduit : 35 F
Dans le cadre de :
Panorama des accompagnements musicaux 1908-1928
Musique composée par :
Guillaume Connesson

Musique :
Ensemble Phœnix

Sous la direction de :
Jean-Sébastien Veysseyre
Rapaces, (Les)
(Greed)
de Erich von Stroheim
(1923 / Etats-Unis / 3h56)


Synopsis
McTeague, qui a ouvert un cabinet dentaire à San Francisco, épouse Trina, la fiancée de son ami Marcus. Peu de temps avant leur mariage, Trina a gagné 5 000 dollars à la loterie. Marcus, délaissé, décide de se venger. Sachant que son ami exerce illégalement la profession de dentiste, il fait en sorte de lui faire perdre son cabinet. Trina refusant de le faire profiter de son argent, McTeague devient alcoolique et sombre dans la déchéance. La cupidité maladive de sa femme le pousse à commettre un acte fatal.

Source : Site web du Festival d’Anères

Texte de présentation
Les rapaces est considéré comme l'un des dix plus grands films de l'histoire du cinéma. C'est certainement l'oeuvre la plus ambitieuse d'Erich von Stroheim. Non content d'adapter le célèbre roman de Frank Norris dans ses moindres détails, il y étoffe encore les trois personnages. "Les rapaces" est le premier film à avoir été tourné uniquement en extérieurs et en décors naturels : aucune séquence n'a été filmée en studio. On relève, au générique, que Stroheim s'est adjoint les services du cinéaste Ernest B. Schoedsack, futur réalisateur de "King-Kong "(1933) avec Merian C. Cooper. Von Stroheim traite pour la première fois un sujet typiquement américain, ce qui ne manquera pas de déchaîner contre lui la critique et l'opinion aux États-Unis. Pourtant, la production a pris soin de réduire le film d'une durée initiale de quarante-deux bobines (plus de neuf heures) à dix-huit bobines, en supprimant avec l'accord de Stroheim les scènes les plus dures, puis à dix bobines (deux heures vingt), cette fois sans son accord. Un critique américain écrit : "Peut-être ce film plaira-t-il au public en Autriche, qui est la patrie d'Erich von Stroheim, mais je crois qu'aucun citoyen américain normal ne sera en mesure de l'apprécier." Mais Les rapaces ne sera pas mieux accueilli en Autriche et en Allemagne, car les rôles d'officiers allemands qu'interprétait jusqu'alors Von Stroheim dans les films américains n'étaient pas du goût de la presse conservatrice. Après la première au UFA-Palast, grand temple du cinéma berlinois, le 14 mai 1926, le film fut retiré de l'affiche.
Source : Site web du Festival d’Anères

Fiche IMDb de Les Rapaces

Copie : Museum of Modern Art

Source de l'information : Musique et cinéma muet / Auditorium du Musée d'Orsay, 1995
Séance créée le dimanche 29 août 2010 à 10h52 par Albert de Nonancourt


Aucune séance
ne correspond
aux critères